COMMUNIQUÉ DE PRESSE- POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Québec, le 3 février 2015

Objet : Baisse des prix de l'essence et hausse des tarifs du transport en commun du Réseau de transport de la Capitale (RTC)

Depuis quelques mois, le prix de l'essence a diminué d'au moins 50%. De nombreux analystes, entre autres Normand Mousseau, coprésident de la Commission des enjeux énergétiques du Québec, s'entendent pour dire que cette baisse historique des prix du baril de pétrole est là pour demeurer pour les années à venir (Radio Canada, le 11 octobre 2014).

En raison de cette chute des prix de l'essence, mais aussi grâce à votre acquisition de véhicules hybrides, il nous semble réaliste de penser que vos dépenses en carburant n'augmenteront pas ou diminueront dès 2015.

Cette baisse du prix de l'essence ne profite pas qu'au RTC : elle constitue un incitatif direct à l'utilisation de l'auto-solo, principal compétiteur du service de transport en commun dans l'agglomération urbaine de Québec. Par conséquent, on peut prévoir une forte augmentation de la pollution atmosphérique et des problèmes de santé publique, particulièrement dans les quartiers centraux.

Les hausses incessantes de tarifs depuis 2007 nuisent à l'accessibilité sociale du transport en commun. La mise en valeur d'un réseau de transport en commun efficace et abordable est dans l'intérêt général des citoyens et des citoyennes de la ville de Québec et contribue fortement à son pouvoir d'attraction.

Tout cela considéré, nous demandons une baisse du tarif de la passe mensuelle générale, qui coûte déjà 81,25$, ou à tout le moins un gel du prix pour cette année.

Monique Toutant, Robert Roussel, Robert Lapointe

Emilie Frémont-Cloutier, chargée de projet pour le Comité du CAPMO pour l'accessibilité sociale du transport en commun

Bureau : 418-525-6187 poste 222
Cellulaire : 418-922-5607
435 Du Roi, Québec, QC www.capmo.org