La mobilité : un droit déterminant

Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

version pdf

Bulletin n°20 – Novembre 2016
ISSN 2371-4069

La possibilité de se déplacer selon ses besoins est un facteur incontournable pour l'inclusion sociale et économique des individus,
particulièrement celle des personnes en situation de pauvreté. Le transport est indispensable pour un réel accès au logement, à
l'emploi, à l'éducation, aux services de santé, à l'autonomie, etc. Il s'agit en fait d'un droit qui détermine la réalisation d'autres droits
tout aussi fondamentaux, ce qui illustre son importance particulière dans la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.
Dans la Politique québécoise du transport collectif1, on peut lire que « [le] développement du transport collectif des personnes, sa
bonne santé et son utilisation accrue constituent indéniablement un enjeu de société, en raison des dimensions économique,
environnementale et sociale liées à son existence et à son accessibilité. » Ainsi, le développement du transport collectif répond aux
impératifs du développement durable.

Un coût trop élevé, d'autres droits compromis

Le coût du transport occupe une place très importante dans le budget des personnes à faible revenu. Il a donc une incidence sur
leur capacité à couvrir leurs autres besoins de base, tels se loger, se nourrir et se vêtir, « Cette importance s'explique à la fois par
le caractère obligatoire de cette dépense et par le peu de flexibilité que l'on a par rapport à son montant à compter du moment où
l'on a une activité professionnelle normale. Alors qu'il est possible, en effet, de couper dans le budget vestimentaire ou alimentaire
par exemple, le coût du transport peut difficilement être évité, voire réduit pour les personnes qui utilisent le transport en commun à
Montréal ou leur voiture en Mauricie, puisque dans les deux cas, aucune alternative réaliste n'existe2. »
1. MINISTÈRE DES TRANSPORTS, « Le transport des personnes au Québec : pour offrir de meilleurs choix aux citoyens : la
politique québécoise du transport collectif », 2006, p. 4.
2. CRA-COGEM, « Groupes de discussion sur les répercussions des hausses tarifaires sur la situation des personnes à faible
revenu : rapport d'analyse présenté au Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale », 2007, p. 6.